les CGT

Muriel « L’Ugict est un laboratoire d’idées »

Cette parisienne de 36 ans est chargée d’étude et détachée permanente syndicale. Elle est déléguée nationale pour Natixis depuis 5 ans. Elle souhaite que « dans les années à venir, son secteur finance l’économie réelle et soit plus orienté vers l’humain. »

Quelle fut la raison de son engagement militant à la CGT ?  Représentante du personnel non affilié à un syndicat, elle ne pouvait pas faire grand-chose, c’est pourquoi elle s’est rapprochée de la CGT. Un très bon premier contact avec le syndicat : « j’ai été très bien reçue, il y avait beaucoup de fraternité et pas de jugement ». Elle se syndique, mais ne pensait pas se voir confier autant de responsabilités. Muriel saisit, alors, les opportunités qui s’offrent à elle, dans un secteur où la CGT est à construire.

Elle consacre son énergie et beaucoup de son temps au syndicat et avoue jongler avec sa vie syndicale et sa vie personnelle. Bosseuse, elle aimerait acquérir de nouvelles compétences professionnelles pour les mettre au service de la CGT.

Sa passion dans la vie : écouter de la musique contemporaine et minimaliste.