les CGT

Vincent « L’Ugict, est nécessaire »

Vincent Gautheron, 36 ans, originaire de Draveil dans l’Essonne est cadre administratif à la RATP où il a en charge le  financement des heures de formation pour les emplois d’avenir. Un métier de contacts sur un projet politique qui porte des valeurs de solidarité et permet à des jeunes, qui sont sortis du système scolaire très tôt, de saisir une seconde chance, de construire un nouveau projet de vie.
Il est aujourd’hui membre de la CE de l’Ugict et sera détaché à 100% après le 17e Congrès.
« Je suis un enfant de la CGT, mon père était dirigeant national ». C’est à l’occasion des élections professionnelles de 2002 dans son entreprise, que le délégué du personnel sortant l’encourage à prendre sa carte à la CGT et à se présenter avec lui.
Premier pas à la CGT : il plonge dans une nouvelle famille, tisse des liens forts avec les délégués syndicaux et rêve de pouvoir contribuer à la réalisation de grandes ambitions, mais ne se doutait pas y arriver un instant.
Vincent Gautheron est aussi militant politique. Pendant 13 ans, il est élu municipal dont 9 ans en tant que maire adjoint dans le secteur des affaires culturelles.
Pour son équilibre, il veut pouvoir allier vie de famille, vie professionnelle et militantisme, « sinon il me manquera quelque chose ». Le militantisme fait partie de sa vie et il n’est pas question que ça change.
Vincent recommande le film Ressources humaines de Laurent Cantet, où un jeune diplômé d’une école de commerce est missionné pour monter le plan de licenciement de l’usine de son père, « je trouve que ce film reflète parfaitement l’engagement de l’Ugict et sa nécessité. »